Thérèse Bosc

saxophones, voix, sampleur, guitare…

http://theresebosc.com

Comédienne et saxophoniste depuis les années 1980, le parcours théâtral de Thérèse Bosc est jalonné par le travail engagé de Bruno Boussagol et de Brut de Béton Production  (« City Blues », «  No made Cabaret », « Baise-moi », « En attendant Godot », « La diagonale de Tchernobyl« , …) et de la compagnie Kumulus (« Itinéraire Sans Fond », « Le Cri », » Rencontres de boites », « Naufrage », « Les Pendus »).
Musicalement formée à l’AIMRA, c’est avec ses saxophones qu’elle participe aux spectacles musicaux du Grotorkèstre et des Enlundimanchés dirigés par Étienne Roche, avec la compagnie de danse Traction Avant (« C’est pas vrai qu’on dort la nuit » et « Fou Follet »), différents projets du Grand Chahut Collectif (Marquis Tsaw, Tsalorlaari, Grand Chahut Ensemble, Rôdeuse, La réussite…).

Elle partage avec le peintre Emmanuel Mergault le projet Big City Bang, mise en musique d’une création picturale.
Création musicale pour le spectacle « Blanche » de la compagnie La Niña.
Elle est également maître d’œuvre du projet Tutti Iseop, poésies et récits mis en musique : « Le vent majeur » poèmes de Louis Aragon ; « Les MO du MôMO » poèmes d’ Antonin Artaud ; « Elle-Même » et « L’enfant le diable et ses cochons », contes traditionnels revisités par Thierry Marc.